WTF seitan : comment faire du seitan de farine lavée

Je vois vos regards d’étonnements face à ce nom : WTF seitan ? Mais qu’est-ce que c’est que cette affaire ? C’est pourtant tout simple : c’est du seitan fait non pas à partir de farine de gluten pur, mais de farine blanche, qu’on lave pour en extraire le gluten. Le résultat obtenu est un seitan à la texture proche de celle du poulet, sans avoir à y mélanger une tonne d’ingrédients. Pas d’inquiétude, c’est plus simple qu’il n’y paraît : je vous accompagne en vidéo.



          Le WTF seitan en quelques mots

 

Premièrement : WTF seitan, mais qu’est-ce que ça veut dire ? Malgré l’expression, ça ne signifie pas « What The Fuck seitan », mais « Wash The Flour seitan », qu’on pourrait traduire en français par « seitan de farine lavée » (ou, littéralement : lave la farine seitan, mais ce n’est pas très français). Ce n’est pas moi qui lui ai donné ce nom : il est né dans le groupe Facebook The Seitan Appreciation Society, que je conseille d’ailleurs à toutes les personnes qui parlent anglais et s’intéressent aux différentes formes de seitan. C’est d’ailleurs dans ce groupe que j’ai entendu parler de cette méthode, il y a un bon moment déjà – méthode de seitan qui est devenue virale après la vidéo d’un créateur de recettes véganes sur Tiktok, George Lee.

Mais cette méthode d’extraction du seitan est probablement vieille comme le monde. Ou en tout cas, vieille du VIème siècle, où le seitan, aussi appelé kaofu, est né en Chine. A cette époque, il était déjà considéré comme une alternative à la viande, un plat protéiné utilisé par les personnes pratiquant le bouddhisme. Il est cuit traditionnellement selon 3 méthodes différentes : à la vapeur, à l’huile, ou au four, les 3 variétés ayant chacune leur propre texture et utilisation. On trouve également certains seitans originaires du Japon, ou du Vietnam, avec leurs propres spécificités.

Si vous avez la chance d’avoir un magasin vendant des produits du monde près de chez vous, vous trouverez d’ailleurs peut-être du seitan en conserve produit à Taiwan (je vous préviens… Ils ne sont pas tous bons). 

C’est seulement au XXème siècle que le seitan (appelé wheat gluten à ce moment-là, « gluten de blé ») a commencé à apparaître en Occident – et comme le voulait la tradition, il est surtout utilisé en remplacement de la viande, ou pour imiter cette dernière. C’est donc peu étonnant qu’on le retrouve en cuisine végane, et que les recettes se multiplient, aussi bien chez les marques que chez les créateurs.rices de contenu. Personnellement, je n’achète jamais de seitan tout prêt – c’est souvent décevant, faible en goût ou en texture (le seul produit que j’aime, ce sont les merguez de chez Wheaty), mais je compte en faire beaucoup plus maintenant que je maîtrise le seitan de farine lavée.

Encore une preuve qu’on doit énormément à la cuisine du continent asiatique, du Liban (notamment, pour ne citer que les mets les plus connus, avec les falafels et le houmous), jusqu’au Japon (avec le sacro-saint tofu).

 



          Les avantages du seitan de farine lavée

 

Je sais ce que vous vous dites : mais Coraline, qui a le temps de faire du seitan de farine lavée ? Vous serez étonné.e.s d’apprendre qu’honnêtement… On ne met pas tant de temps que ça à faire ce seitan. C’est sûr, il demande quelques étapes, mais d’après mon expérience personnelle, ce n’est pas si différent de nombreuses autres recettes de seitan, qui demandent beaucoup d’ingrédients, beaucoup de temps de pétrissage, beaucoup de temps de cuisson, etc etc. Et bien souvent… Il y a des ratés.

A tel point d’ailleurs, qu’en termes de recettes de seitan, je ne fais confiance qu’à une seule personne : chef Skye, aussi connu sous le nom de The Gentle Chef. Si vous parlez anglais, je vous conseille mille fois ses livres : ils sont auto-édités, donc ils manquent un peu d’esthétisme, mais les recettes sont des merveilles. Bref, passons aux avantages du seitan de farine lavée.

Le premier avantage est assez évident : le prix. Je ne sais pas si vous avez déjà acheté du gluten de blé pur, mais le prix est atroce : plus de 6€ pour 500g de gluten. A ce prix-là, rater une recette de seitan est plus que décevant, surtout qu’on utilise au minimum la moitié du paquet. Ici, il vous faudra simplement… Un paquet de farine, et de l’eau. Bien sûr, il vous faudra de quoi l’assaisonner, mais rien de bien méchant : du sel, du bouillon, de la sauce soja, des épices diverses – et en plus, vous pouvez utiliser les épices dont vous avez envie. Ici, ce qui nous intéresse, c’est surtout la méthode : une fois maîtrisée, ce sera à vous de voir ce que vous avez envie de mettre pour relever le goût de votre gluten.

Je précise : le paquet de farine que j’ai utilisé ne m’a coûté que 99 centimes. Ça fait une sacrée différence.

Le deuxième avantage, c’est très clairement la texture. Sans avoir à faire énormément de travail, vous devez obtenir un seitan qui s’effiloche bien, un peu comme du poulet – vous avez d’ailleurs été nombreuses à être plutôt choquées par les stories Instagram où je vous montrais le résultat. D’ailleurs, perçons tout de suite l’abcès (quelle horrible expression), en répondant à cette question ô combien agaçante : pourquoi vouloir recréer la texture de la viande si je suis végane ????? Parce que la très grande majorité des personnes végé ne le sont pas par dégoût de la viande, mais par dégoût des conséquences de la production de la viande, comme la maltraitance animale et la pollution destructrice d cette industrie. J’adorais la viande. J’ai cessé d’en manger parce que j’ai des principes moraux. Et toc.

 



          Les différentes étapes de cette méthode

 

Avant de me lancer à faire mon propre seitan de farine lavée, moi aussi, je trouvais qu’il semblait y avoir beaucoup d’étapes. Je me demandais si ça valait vraiment le coup de faire tout ça. Au final : ce n’est pas si difficile, ça ne prend pas tant de temps que ça (pas plus, on va dire, que de faire mes cinnamon rolls), et oui, ça vaut le coup. Sans parler du fait que je n’enroule pas mon gluten dans du tissu ou du papier d’aluminium, je n’utilise pas le mixeur, j’utilise finalement peu de vaisselle. Donc, le temps de concoction n’est pas multiplié par le temps qu’il faudra pour tout laver. Voici en gros quelles sont les différentes étapes à suivre pour faire cette recette :

  • Mélange de l’eau et de la farine, puis pétrissage et repos 1 heure
  • Lavage de notre boule de pâte, en moyenne 7 ou 8 fois
  • Repos 30 minutes (dans l’eau froide pour ma part), puis repos dans la passoire 30 minutes à nouveau
  • Incorporation des épices puis préparation du bouillon
  • Préparation du gluten : on l’étire, on le twiste et on le noue
  • Cuisson : d’abord à l’huile des deux côtés, puis au bouillon 1 heure
  • Sortie du bouillon, repos au frigo toute la nuit

Soyons clairs : c’est ma méthode, et je trouve qu’elle fonctionne pour moi. Certaines personnes font le premier repos toute la nuit, beaucoup font reposer la pâte dans de l’eau froide, ce que je ne trouve pas nécessaire. Certaines personnes pétrissent plus, certaines pétrissent moins, certaines personnes le tressent au lieu de la twister… Bref, chacun.e a sa propre méthode, et je suis probablement loin de la recette traditionnelle, mais c’est celle qui me convient. Petit à petit, vous verrez ce qui vous convient le plus également : si vous préférez le laver plus, le laver moins, le faire cuire plus, le passer au four après le bouillon, etc, etc.

Mais sachez que si vous déviez dès le début de ma recette, hé bien… Vous risquez de ne pas avoir le résultat attendu.

 



          Que faire avec l’eau de lavage (eau amidonnée) ?

 

Vous verrez dans la vidéo que je conserve les 3 ou 4 premiers bains de lavage : après avoir bien lavé ma boule de pâte dans l’eau, je l’égoutte par-dessus un autre saladier pour conserver l’eau blanche et crémeuse obtenue. Dans cette eau se trouve l’amidon de notre farine, qu’on a séparé du gluten : l’amidon se disperse dans l’eau, pendant que le gluten se développe et forme des sortes de tendons. Cette eau étant riche en amidon (fécule), on peut la conserver et évidemment, l’utiliser ! 

Je commence premièrement par la laisser reposer dans son saladier. De cette manière, l’eau qui reste en trop va se séparer et monter à la surface : il suffit ensuite de la faire couler hors du saladier, au mieux possible. Pour conserver mon eau blanche bien amidonnée (notre liquide newtonien pour les connaisseurs et connaisseuses), je la mélange bien, puis je la verse dans un gros pot en verre que je referme pour garder mon amidon au frigo. Je vous conseille de l’utiliser assez rapidement, mais j’en ai pour ma part au frigo depuis plus d’une semaine, et tout se passe très bien.

Si vous ne voulez / pouvez pas conserver cette eau, vous pouvez vous en débarrasser, ou la diluer et arroser vos plantes avec – attention par contre aux traces blanches. Si vous voulez conserver votre eau et l’utiliser, voici quelques idées.

Vous pouvez l’incorporer à des recettes de pâte à crêpes, pancake, pain, crackers – bref, tout ce qui contient de la farine ! Pour ce faire, il vous suffit de bien mélanger votre amidon avant utilisation. Personnellement, je commence par en verser dans un saladier, puis j’ajoute, un peu au pif : de la farine, du lait et de l’eau de fleur d’oranger pour de la pâte à crêpes, de la farine, de l’huile et du sel pour des crackers… Ça permet de se motiver à cuisiner un petit quelque chose, sans se prendre la tête. Le créateur George Lee en verse une fine couche dans un plat à gâteau, le fait cuire à la vapeur, et vous obtenez ainsi des nouilles translucides similaires aux nouilles de riz (la vidéo ici !). J’ai également vu des personnes utiliser la même méthode de cuisson pour en faire des sortes de fausse charcuterie. Les limites ne sont que celles de votre imagination.

Et le seitan alors, qu’est-ce que j’en fais ? Vous pouvez le manger tel quel (c’est ce que je fais le plus souvent). S’il manque de goût, vous pouvez le faire mariner, puis revenir à la poêle pour qu’il croustille. Vous pouvez le tremper dans la panure et le frire pour faire comme des croquettes de poulet, l’ajouter à des tacos, des sandwichs, tel quel ou revenu dans de l’huile. Le seul conseil que je vous donne, c’est d’éviter de le faire mariner dans une sauce à chaud : le seitan va se gonfler de sauce et devenir tout mou, un peu comme du pain qu’on saucerait généreusement. N’hésitez pas à la place à faire votre sauce, puis à y ajouter vos morceaux de seitan à la fin – je l’effiloche directement avec les doigts.

 



          FAQ / Un problème avec votre WTF seitan ? 

 

Est-ce que je peux utiliser de la farine de blé complet ? Hé bien… Probablement. Sur le groupe de seitan partagé plus haut, certaines personnes l’ont fait, et il me semble que traditionnellement, le gluten était extrait de farine de blé complet. Je ne l’ai cependant jamais fait moi-même, donc je ne sais pas ce que ça donnera comme différence en terme de goût ou de texture.

A l’aide ! Lors des lavages, ma farine s’est complètement désintégrée dans l’eau ! Cela signifie que la farine utilisée n’était pas la bonne. Il faut une farine de blé (blanche) haute en protéines, car protéines = gluten. Regardez les étiquettes sur vos paquets de farines : personnellement, je ne descends pas en-dessous d’un taux de protéines de 12g pour 100g de farine. Entre 10 et 12g, ça devient vraiment risqué – en dessous de 10g, ce n’est pas la peine d’essayer. 

J’ai fait le seitan, mais il est beaucoup trop mou / beaucoup trop ferme. Alors c’est un problème de lavage : un seitan trop mou n’a pas été assez lavé. Un seitan trop ferme, voire caoutchouteux, a été bien trop lavé. Il faut trouver le bon équilibre entre garder un peu d’amidon, et en éliminer assez pour avoir une texture satisfaisante. Vous verrez : ça vient à force d’expérience ! Vous pouvez réduire votre seitan trop mou en petits morceaux et le faire revenir à la poêle dans l’huile. Si votre seitan est trop caoutchouteux, vous pouvez le couper en morceaux et le faire mijoter dans une sauce.

Mon seitan ne s’effiloche pas du tout, il est gonflé et a une texture / un air de mie de pain. Cette fois, c’est un souci de cuisson : la cuisson, c’est l’un des éléments clefs de toute recette de seitan. Il ne faut JAMAIS faire cuire un seitan à trop haute température, car il finit par se transformer en pain ! Vous l’avez donc probablement fait bouillir, au lieu de le faire frémir à tout petit frémissement. 

 

Une autre question ? N’hésitez pas à la poser en commentaire et je l’ajouterai ici si c’est pertinent !

 

 



 

Imprimer Pin
4.98 from 34 votes

Portions 500 g de seitan minimum
Auteur L'Herboriste

Ingrédients

  • 1 kilo de farine de blé blanche à 12g de protéines par 100g de farine minimum
  • entre 500 et 600 g d'eau

Epices à incorporer au seitan

  • 1 c. à café de paprika fumé
  • 1 c. à café d'ail en poudre
  • poivre et sel
  • 1 c. à café d'herbes de Provence
  • 1/4 c. à café de coriandre
  • et / ou les épices en poudres que vous voudrez

Pour le bouillon

  • 500 g d'eau TRES CHAUDE ou en quantité suffisante pour recouvrir le seitan
  • 1 c. à soupe de sauce soja
  • 1 c. à soupe de vinaigre balsamique
  • du poivre et 1/2 cube de bouillon
  • des herbes fraîches : romarin, thym, laurier et origan pour ma part
  • des épices : paprika fumé, poivre, herbes de Provence, cumin...

Instructions

  • Dans un grand saladier, mélangez la farine avec 500g d'eau. Ajoutez de l'eau progressivement si besoin.
  • Transvasez sur un plan de travail propre et pétrissez 5 à 10 minutes.
  • Faites une boule, déposez la boule dans votre saladier, couvrez et laissez reposer 1 heure.
  • Préparez votre station de lavage avec un deuxième saladier (pour récupérer l'amidon), et une passoire posée par-dessus.
  • Couvrez votre boule de pâte d'eau froide, et commencez à laver votre farine. Quand l'eau est très blanche et crémeuse, égouttez dans la passoire. Rincez la boule de pâte et le saladier de lavages à l'eau claire.
  • Recommencez l'opération plusieurs fois. Quand votre saladier à amidon est rempli, mettez le de côté.
  • Au bout de 7 à 8 lavages (pour moi), l'eau devient blanche moins rapidement. A ce moment-là, vous pouvez encore laver une ou deux fois max, selon la texture recherchée.
  • Déposez votre seitan dans le saladier, couvrez d'eau froide et laissez reposer une vingtaine de minutes. Egouttez, puis laissez reposer dans la passoire pendant 30 minutes.
  • Une fois reposé, le gluten devrait être bien développé ! Ajoutez-y vos épices et incorporez-les au mieux, puis reformez une boule.
  • Laissez reposer le temps de préparer votre bouillon, en mélangeant tout dans un grand bol verseur.
  • Il est temps de donner forme au seitan : manipulez-le pour en faire une bûche, puis étirez et enroulez votre seitan pour finir par en faire deux gros nœuds, comme montré en vidéo.
  • Il est maintenant temps de le cuire : dans une casserole, versez de l'huile. Une fois chaude, déposez-y délicatement votre seitan : laissez dorer, puis retournez-le et laissez dorer de l'autre côté. (facultatif : si vous avez peur que ça accroche, vous pouvez directement mettre votre seitan dans le bouillon plutôt que de le faire dorer avant)
  • Quand le seitan est doré des deux côtés, versez DELICATEMENT le bouillon CHAUD par-dessus, sans vous brûler. Ajoutez de l'eau si besoin pour recouvrir le seitan, puis laissez chauffer jusqu'à obtenir le plus petit frémissement possible (couvert ou non).
  • Laissez cuire pendant 1 heure, en retournant au minimum une fois à mi-cuisson. Vous pouvez aussi goûter le dessus du seitan pour savoir si votre bouillon a besoin de plus de sel ou d'épices.
  • Une fois cuit, sortez le seitan du bouillon (je filtre le bouillon et je le garde pour ajouter dans des soupes ou sauce), déposez-le dans un tupperware et laissez-le reposer au frigo, idéalement toute la nuit.
  • Vous pouvez enfin vous régaler !

 



 



122 thoughts on “WTF seitan : comment faire du seitan de farine lavée”

  • Bonjour ! J’aime beaucoup ta recette, qui m’a permis de me familiariser avec le seitan 🥰 J’aurais juste une petite question ! Par rapport à un seitan qu’on trouve dans le commerce, par exemple le Seitan de la marque Soy : quand on l’achète, avant de le cuire, il se situe/correspond à quelle étape de la recette ? Je ne sais pas si ma question est très claire ahah. Merci en tout cas 😊

    • Je n’ai pas tout compris de la question hahaha, mais je dirais que ce n’est pas similaire car ce n’est pas le même type de seitan. Mais je suppose que ce serait tout simplement le seitan fini

  • Bonjour, super recette plutôt facile à réaliser.
    Déjà testée également avec farine épeautre,ça marche très bien.
    Avec farine blé noir a 13 g de protéines,ça marche aussi ?

    • Soit ce n’était pas de la farine d’épeautre, soit le résultat n’était pas celui que je montre, car il est impossible de faire cette recette avec de la farine d’épeautre, cette dernière étant très faible en gluten. La farine de sarrasin ne contient pas de gluten, donc non – le rapport aux protéines n’est valide que pour la farine de blé. Encore une fois : on fait ce seitan avec de la farine de blé, rien d’autre !

  • Bonjour Coraline,
    Merci pour cette recette excellente que j’ai faite plusieurs fois !
    Mais aujourd’hui, j’ai un petit souci. J’ai déjà préparé mon Seitan mais entre temps, ma plaque électrique m’a lâchée. Il ne me reste que mon four et mon cuiseur vapeur.
    Est-ce que vous pensez qu’un des deux irait ? Hors de question de gaspiller…
    Merci beaucoup !

    • Désolée je réponds plus tard, il ne faut pas hésiter à me contacter sur Instagram pour une réponse plus rapide ! Je ne connais pas du tout le cuiseur vapeur, même si je pense que le seitan pourrait aisément être cuit à la vapeur oui. Ou au four dans un plat adapté avec tout le bouillon ! A voir pour la température 🙂

  • Bonjour j’adore vos recettes et celle ci particulièrement. Le seul bémol c’est que je ne trouve pas de fait une avec 12 g de protéine.
    Ou trouver cette farine ?
    Belle journée

    • Hello, il faut regarder plusieurs magasins et / ou les rayons bio, sinon pas mal de gens ont partagé en commentaires où ils avaient trouvé leur farine

  • Super recette. Tout le monde a adoré, et surtout les enfants (en plus j’ai fait revenir les émincés le lendemain dans l’huile avec un oignon et votre super astuce une cuillère de sauce soja et un peu de vin blanc – merci merci pour cette astuce extraordinaire en goût au passage 🙂 Le bouillon était délicieux, et a bien parfumé la soupe de poireaux pois cassés par la suite.
    J’ai utilisé la farine bio T55 marque carrefour (protéines : 11 grammes), et grâce aux commentaires des uns et des autres, j’ai fait une boule en faisant bien attention au départ de ne pas mettre trop d’eau. 7 ou 8 lavages je crois (dans la baignoire, c’est rapide, facile, la douchette ne désagrège pas la pâte ). 400g de seitan avant cuisson et j’ai oublié de repeser après, sans doute dans les 450/500grammes.
    Je pense que ça m’a aidé d’avoir commencé par une autre recette avec du gluten pour me rendre compte de la consistance du seitan et savoir quand arrêter les lavages.
    Merci pour cette chouette vidéo, avec de l’humour en plus.

  • Désastre 😭😭 j’ai tout bien respecté et ça ne fait une boule ça se d’éploré au moment des epices pas moyen d’avoir une bouler pour trwister, trop d’amidon encore ?
    2 fois que j’essaie je suis dégoûtée j’ai la flemme de recommence pourtant ça a ´ air siiii bon et je comprends pas ce que je rate

      • Tout d abord un grand merci, j ai longtemps hesite avant de tester.. .. Je confirme les insta story et autre, bien que ma fille raffolle de saucisse tofu, elle est flexi et le poulet elle adore surtout le cote effiloche!
        Pour la 1 ere aucun rate! Pour la seconde comme Manon leger soucis, sauf que avec commentaires et prise de note du site, j ai relaver ma patouille de seitan remis a egoutter et remis des epices et aucun soucis sur la suite.

        Un grand merci je file j ai le seitan curry de mini puce a faire!

  • Une vidéo géniale!
    J’ai trouvé plusieurs recettes de seitan SG que je n’ai pas tenté!
    La votre me donne vraiment envie de la faire!
    Je m’y mets et je vous tiens au courant .
    Merci pour tout ce temps passé à nous donner envie…
    CM,

  • Merci pour cette recette elle est parfaite !!
    J’ai pris la farine bio de Lidl qui est à 12,1g de protéines et le seitan est vraiment délicieux !
    Je l’ai juste fait dorer à la poêle après sa cuisson dans le bouillon car la marmite accrochait donc j’ai ajouté le bouillon directement.
    Je n’ai pas pu résister, j’ai gouté une petite partie le soir même avec une sauce teriyaki et c’était vraiment un régal…

  • Merci beaucoup Coraline, j’ai 23 ans et je suis vegan novice, et depuis quelques mois je ne fais que cuisiner quasiment tous les jours de nouveaux repas pour tout réapprendre et ta recette de seitan est devenu un classique pour moi ! Je le fais façon poulet champignons crème (soja), ou même tandoori ! Tu explique bien en détail et le résultat est bluffant. Moi la farine que j’utilise c’est de la farine pour pâte à pizza, c’est la seule que je trouve assez protéinée si jamais ça peut aider certains !

  • Bonjour,
    Est-ce qu’on peut préparer le seitan la veille et le cuire le lendemain? Et quelle farine choisir entre de la faine bise, de la farine mi-blanche et de la farine complète (elles ont toutes entre 13 et 14g de protéines)?

    • Pas de farine bise ! Personnellement je conseille vraiment de la farine de blé blanche car elle est bien plus simple à travailler. Tu peux utiliser de la farine complète mais jette un coup d’oeil aux commentaires, ça rend le procédé vraiment plus délicat.

  • Merci pour cette recette, elle est vraiment parfaite ! Elle a bluffé tout le monde, des carnistes aux vegans qui ne la connaissaient pas. 😀 (et ta vidéo Youtube m’accompagne à chaque fois que je la fais juste par plaisir d’entendre ta voix et tes blagues !)
    J’avais aussi du mal à trouver de la farine à 12g de protéine et j’en achetais au Super U mais ça coutait assez cher, jusqu’à en trouver au Aldi du coin, à un prix beaucoup plus abordable ! Si ça peut aider les personnes qui galèrent à en trouver 😀

  • Au secours Coraline. catastrophe. J’ai dû faire une grosse bêtise, pourtant je veux tellement faire et réussir cette recette. Dur de trouver de la farine avec un taux de proteine 12 g. Après avoir visité plusieurs magasins, j’ai trouvé une farine , protéines 13 g mais c’était de la farine de petit épeautre T70 et tout s’est dilué dans l’eau froide. A bannir la farine de petit épeautre ? J’adore ton humour et ta voix. Merci pour tout

    • Hello, je suis désolée de lire ça ! Mais oui, la farine d’épeautre est à bannir, c’est pour ça que j’écris bien qu’il faut de la farine de blé blanche. Juste parce qu’un produit contient des protéines, ne signifie pas qu’il contient du gluten : l’épeautre, en outre, est une farine pauvre en gluten (en tout cas, par rapport à la farine de blé blanche). Je te conseille de continuer à chercher une farine de blé blanche, au minimum à 11g de protéines ! Merci pour ton commentaire, j’espère que la prochaine fois sera la bonne 🙂

    • Hello

      Je suis en recherche d’info sur les résidus de glucides une fois le seitan lavé. Malheureusement je ne retrouve cette info nulle part.
      Auriez vous cette donnée? Ça m’intéresse dans le cadre de mon rééquilibrage alimentaire pour éviter le glucide/glucide qui aurait un effet néfaste.

      Milles mercis et la recette est en cours j’ai hâte de la tester!

  • Milles mercis pour cette recette ! Cela fait la deuxième fois que je cuisine le seitan en suivant cette recette, et franchement c’est toujours une réussite, c’est SUPER bon, c’est hyper agréable et manuel à faire, on apprécie d’autant plus manger sa petite protéine faite main au repas. Cette fois-ci je me rend compte que je me retrouve avec une plus petite quantité de seitan et une texture un peu moins idéale que la première fois. Je pense que cela vient du fait que j’ai pris une farine de blé à 11g de protéine. Cette recette est géniale, seulement j’ai toujours des difficultés à trouver un magasin qui vend de la farine avec minimum 12g de protéine, pourtant je pense que cela est très important pour arriver à un résultat satisfaisant ! Si jamais il est possible de réaliser du seitan avec d’autres types de farine que l’on peut trouver plus facilement, n’hésitez pas à me le dire ;).

    • Certaines personnes ont réussi à en faire avec de la farine de blé complète, cependant le procédé est plus compliqué : la boule de pâte a tendance à se désintégrer au lavage avant que le gluten rassemble le tout. Donc, un peu plus facile à trouver, mais il faut garder ces détails en tête 🙂

  • Bonsoir,

    Je viens de tester ta recette !
    Ça s’est plutôt bien passé mais je goûterai demain, j’espère que le goût sera à la hauteur de sa tête hihi
    En tout cas merci beaucoup !!

    J’ai juste une petite question : je ne sais pas trop quoi faire du bouillon. Vous le mettez dans des soupes types bouillon aux vermicelles ? Ou quel genre de sauce ? Et combien de temps se conserve le bouillon?

    Je vais tenter de faire des nouilles avec l’amidon ☺️
    Je n’aime pas gâcher donc j’essaie de tout récupérer !

    Merci en tout cas ✨

    • J’espère que le seitan était bon !
      Pour le bouillon, je le congèle et je l’utilise comme on utilise des cubes de bouillon : pour diluer une sauce, ajouter dans une soupe de légumes… Si on a beaucoup de bouillon c’est pratique de le congeler 🙂

  • Bonjour. J’ai tout bien fait a priori mais la texture ressemble a du gras de poulet. Que cest il passé ? Puis je le manger ou est ce difficilement digerable? Merci

    • Idem pour moi. Je me retrouve avec une grosse pâte collante avec un aspect grumeleux. Je pense que je n’ai pas encore assez rincé. Je restesterai avec la farine de chez Lidl ou Aldi.

  • Bonjour,
    Je viens de tester ta recette qui est vraiment chouette.
    Bon apparemment je n’ai pas assez lavé la farine mais je ferai mieux la prochaine fois.
    Sais- tu nous dire le temps de conservation du seitan et s’il se congèle bien ?
    Merci pour tes réponses et pour ce super article très complet.

  • Coucou, j’ai fais la recette et ce deux fois avec deux farines différentes (12 et 14g de proteine) mais elle se désintègre et ne se reforme pas, aurais tu une idée de pourquoi ? Merci d’avance 🙂

  • génial !, j’ai enfin sauté le pas. j’ai utilisé de la farine spécial pain ne trouvant rien avec un taux de protéiné assez haut. le résultat visuel était très proche ! et le goût délicieux !
    jusqu’à présent j’utilisais le gluten pour faire le seitan. Dorénavant je pourrais alterner ces 2 préparations. Merci

  • La recette a l’air géniale, mais malgré une farine appropriée et alors que je suivais la recette et la vidéo, tout s’est désagrégé pendant le lavage… Je n’y suis pourtant pas allé trop fort.

    • Est-ce que par hasard c’était de la farine complète ? Car beaucoup de personnes utilisant la farine complète rapporte le même problème. Après, toutes les farines ne sont pas égales donc je sais que ce n’est pas facile de trouver celle qui fonctionnera !

  • Merci infiniment. Une grande réussite pour ma première réalisation !
    De plus j’ai zapé et mal compris quelques étapes….
    1/ j’ai incorporé des épices dans la farine blanche avant de la laver… et, une fois lavé et suite à un second visionnage de la vidéo, j’ai remis des épices. et j’ai fais cuire directement dans le bouillon. J’ai ensuite effiloché le tout et fait revenir à la poële. Résultat impeccable.
    Mon fils a cru à des aiguillettes de poulet…
    Bernard (France)

  • Je me suis enfin décidée à tester ta recette après l’avoir vue passer dernièrement chez « Mûre et noisettes » qui en fait vraiment l’éloge. Mon seitan repose après cuisson, il n’a pas du tout la même texture que le tien mais ressemble plutôt à du pain cuit,( je l’ai pourtant laisser bloublouter une heure). Pas sûre de l’avoir suffisamment lavé, le goût est très bon malgré tout grâce au bouillon et aux épices.
    Merci pour le partage de cette recette et de toutes les autres.

    • En effet, si c’est du pain, c’est que ce n’est pas assez lavé ! C’est une recette complexe donc c’est normal de tâtonner au début 🙂

  • Bonjour,
    J’ai testé et le résultat que j’ai eu était très humide. A retenter 🙂
    Comment savoir les valeurs nutritives du seitan obtenu? (Kcal et protéines).
    Merci

    • Peut-être pas assez lavé dans ce cas (ça a gonflé avec l’amidon qui s’est du coup gorgé d’eau). Je ne calcule pas les valeurs nutritives, mais quoi qu’il en soit pour des recettes comme ça c’est quasi impossible puisque le procédé donne des résultats différents à chaque fois (on ne peut pas connaître les quantités d’amidon, de protéines, et de tous les autres éléments qui restent après procédé et cuisson)

  • Bonjour Coraline ! J’adore ta vidéo et merci pour cette recette. Aujourd’hui je l’ai testée. C’est la première fois que je fais moi-même du seitan. Demain je le cuisine en blanquette. Tout s’est bien passé jusque là pour le seitan, qui est en train de commencer sa nuit au frigo. Par contre il faut le dire je rencontre un gros problème avec l’amidon. Que faire avec ??? Il y en a énormément et je ne veux pas le jeter. Alors j’ai commencé à le faire chauffer à la casserole pour en faire une sorte de crème. Voilà les gros grumeaux, et en plus j’ai l’impression qu’avec tout cet amidon je pourrais faire des chaudrons entiers de bouillie. 😆

    • Hahaha en effet ! Voici une vidéo de Chez Jorge qui montre ce qu’il fait avec ce qu’il lui reste d’amidon (c’est en anglais mais facile de compréhension juste avec les images) : https://vm.tiktok.com/ZMF5sE3Ls/

      Sinon, moi souvent je l’ajoute à de la pâte à crêpes… Ou je la donne aux plantes (en diluant) hahaha

  • Super recette ! Merci. Ça a très bien marché. Avec l’eau amidonnée (starch water), j’ai fait du bacon délicieux. J’ai trouvé des recettes sur des sites et tiktoks américains, bien mieux pourvus que ce thème que de ce côté de l’Atlantique. Je donne ce lien mais il y en a d’autres : https://itdoesnttastelikechicken.com/vegan-wheat-starch-bacon/
    Par ailleurs je pense avoir retrouvé le lien vers la recette des noodles from starch water de Chef Jorge : https://chejorge.com/2021/02/26/sesame-liang-pi-noodles/ Lire l’anglais aide bien pour la cuisine veggie, j’avoue.
    Take care, thanks again 😊

  • Bonjour,
    J’ai testé la recette sans vraiment respecter les temps de poses, j’ai laissé bien plus longtemps poser mon seitan que prévu lors du premier temps de repos.
    Je me retrouve avec un produit finit de plus de 1 kilos au final et trés ferme… penses-tu que cela soit lié ?
    En tout cas hâte de recommencer car le goût est tout de même bon !

    • Hummm je ne sais pas si c’est une question de temps de pause mais clairement il y a un souci quelque part hahaha. Sans plus de détail je ne peux pas trop t’aider ! Je ne pense pas que le fautif soit que ça ait reposé trop longtemps

  • Bonjour Coraline, je crois que je vais utiliser 500g de farine pour commencer, car si ça rate, il me restera 500 g.
    Pour l’eau, ça devrait faire 250 g voir 300 g
    je commence demain matin !
    Merci pour ta vidéo très explicite

  • J’étais très excitée à l idée de faire cette recette mais je l ai complètement ratée ! J ai l impression que je n avais pas encore assez rincé la pâte (pourtant 8 bains) car elle est restée très très collante et je n ai pu réellement faire les nœuds. Une fois cuit le seitan était très gélatineux et toujours collant….immangeable….je ré essayerai….je me suis consolée avec une des recettes de tarte aux poires ! Et là un délice !

  • Hello ! J’ai très envie de faire ta recette mais je galère à trouver de la farine de blé avec 12g de protéine. J’ai essayé Leclerc, Carrefour et un magasin bio et le mieux que j’ai trouvé c’est 11. Est-ce que tu pourrais me donner la marque de la farine que tu utilises et l’endroit où tu l’achètes ?
    Merci beaucoup !

    • Voici quelques farines qu’on a conseillé en commentaires : la farine blanche de Treblec, la T65 bio de chez Monoprix (marque Monoprix), et sinon moi j’utilise la T65 de M. Julien que je trouve à Intermarché (je n’ai utilisé que celle-ci sans jamais avoir de souci). Tu peux toujours tenter la 11g si vraiment tu ne trouves pas 🙂

    • Bonjour! J’ai testé la recette ajd avec de la farine premier prix à 10,7g de protéines pour 100g, j’avais un reste de gluten de blé acheté en magasin bio il y a un moment. J’ai fait un petit calcul pour renforcer ma farine en protéine et arriver à 12+% (970g de farine à 10,7% et 30g de gluten à 70%)
      Ça a très bien fonctionné pour moi!
      En espérant que ça aide quelqu’un !

  • Ah que c’est bon ! Merci pour cette fabuleuse recette !
    J’ai pris de la farine d’épeautre semi-complète à 11,6g de protéines, je n’ai pas trouvé + dans mon supermarché et la farine artisanale bio et locale que j’utilise au quotidien (d’épeautre aussi mais complète) n’indique pas cette information sur le paquet (mais maintenant que je l’ai fait une fois j’essaierai avec).
    Tout s’est très bien passé jusqu’à la cuisson. Je pense que mon seitan n’était pas tout à fait assez égoutté et il a attaché dans ma poêle. Bref, le dorage des 2 côtés était plutôt foiré, j’ai eu du mal aussi à trouver le bon réglage pour avoir juste le frémissement (il y a eu 2 ou 3 minutes de gros bouillon).
    Mais le résultat est génial. J’ai arraché des morceaux à mains nues (oui, sauvagement comme ça) ce soir (après 6h de repos au frigo) que j’ai fait griller à la poêle avec du curry madras. Accompagnés de pommes de terre sautées et de légumes au curry et à la crème soja, c’était juste fabuleux !! Le meilleur seitan de ma vie !

    • Hahaha écoute, la dernière fois que j’ai fait le seitan, il a aussi bien accroché à ma casserole et j’ai du rajouter le bouillon en urgence ! Je pense que je vais noter cette étape comme facultative parce que même si elle rajoute du goût, elle n’est pas forcément nécessaire. En tout cas, je suis contente que le résultat en ait valu la peine ! Merci pour ton retour ♥

  • Bonjour,
    J’ai choisi une farine avec 14g de protéines pour 100g et au moment de laver mon seitan tout part en lambeaux et reste super collant. Qu’ai-je raté dans la recette ?
    C’est une farine spéciale pain de campagne , est-ce que ça peut venir de la ? 😕

    • Coucou, alors déjà c’est normal que le mélange parte en lambeaux à un moment donné, surtout si ce n’est pas une farine blanche (beaucoup de personnes m’ont rapporté le même problème concernant la farine complète). Cependant, oui, ça peut aussi venir du fait que c’est une farine spéciale pain de campagne : vérifie les ingrédients. S’il y a autre chose que de la farine, j’en déconseille fortement l’utilisation pour ce seitan.

  • Merci infiniment pour cette recette ! Cela fait 2 fois que je la fais et c’est un pur délice, bien meilleur que le poulet !
    J’utilise le seitan dans des woks, au four ou en brochettes au barbecue, et c’est un vrai régal. La seule utilisation à avoir été peu concluante était dans un bouillon (type soupe phô), dans lequel le seitan est devenu spongieux en bouche.
    Merci, vraiment. Grâce à la vidéo, toutes les étapes sont claires, c’est un vrai plus 🙂

    • Merci beaucoup pour ton retour ! Et oui je plussoie, mieux vaut ne pas trop le laisser réhydrater, même en sauce c’est meilleur en l’ajoutant à la fin 🙂

  • Cette recette c’est du génie, merci beaucoup beaucoup … ! Je rajoute ma petite pierre à l’édifice de l’eau amidonnée. Ça fait plusieurs semaines que je cherche en magasin un spray à l’amidon (pour la couture, pour avoir une meilleure tenue des tissus fins quand on les coud, on peut les repasser à l’eau amidonnée). DONC je suis très heureuse d’avoir de l’eau amidonnée, merci du fond du coeur !

    Une belle journée à toi !

      • Vraiment top cette recette de seitan!! L’effilochage est juste magique
        Merci également a Ortiiie : Je n’osais pas utiliser ça pour stabiliser le jersey qui roulotte (je ne sais pas pourquoi d’ailleurs…) finalement j’en garderais une partie pour la couture. Un grand merci à vous deux

  • Bonsoir j’ai suivi les consigne à lettre mais une fois la boule reposé je suis passée à l’étape de lavage et la catastrophe la pâte s’est disloquée , on dirait du charpie 😫. Est ce qu’elle doit rester en bloc ?

    • Hmmm, je pense qu’il faut peut-être essayer de laver dans un peu moins d’eau, et un peu moins fort. Quelques personnes m’ont fait la remarque mais c’est difficile de donner de conseil sans voir exactement la méthode utilisée. Certaines personnes ont répondu à ce problème en disant qu’il fallait continuer à laver, en passant la pâte dans une passoire très fine pour récupérer le gluten. Après oui jusqu’à un certain point c’est sensé littéralement ressembler à de la charpie, et en continuant à laver le gluten se reforme peu à peu. J’espère que la prochaine sera la bonne 🙂

  • Et bien je ne comprends pas, j’ai bien pris une farine avec 12g de protéines par 100g mais ça a foiré au moment du lavage…
    Je n’ai pas réussi à garder une « boule », ça s’effritait complètement dans l’eau et ça a fini en bouillie (qui est du coup passée dans les trous de la passoire, bye bye)

    Qu’est ce que j’ai foiré ? Je n’ai pas trop lavé puisque j’en étais au 3ème lavage. C’est mon geste qui n’allait pas ? Je l’écrasais peut être trop entre mes doigts ? 🙁

    • C’est possible que tu l’écrasais peut-être un peu trop, mais c’est aussi possible que ce soit normal et que tu devrais utiliser une passoire avec des plus petits trous ! A un certain moment la farine tourne en charpie et c’est normal, ce sont les réseaux de gluten qui commencent à se détacher petit à petit… Je sais que ce n’est pas très naturel comme réaction, mais c’est normal. Essaye de pétrir la pâte et pas d’y enfoncer les doigts. J’espère que la prochaine sera la bonne !

  • C’est la deuxième fois que je fais cette recette, et c’est un véritable game changer ! Après avoir testé des dizaines de recettes à base de farine de gluten pur (pour laquelle je dois faire à chaque fois le tour de la ville, me faire mettre en garde sur le danger du gluten quand j’en demande en magasin bio), et des dizaines de déceptions en terme de texture, celle-ci est parfaite, facilement adaptable, et délicieuse avec une sauce gravy aux châtaignes pour le réveillon. Merci beaucoup !

  • Bonjour !

    Je m’apprête à réaliser votre super recette qui me fait tant envie depuis des semaines 🙂
    J’ai une petite question cependant : combien de temps est-il possible de conserver le seitan au frigo après cuisson ? Peut être avez vous déjà répondu à cette question mais je n’ai pas trouvé !

    Merci d’avance et continuez à nous faire découvrir des jolis plats comme vous le faites déjà !

    • Bonjour, aisément 4 jours dans un tupperware bien hermétique, et sinon on peut le congeler après cuisson et après effilochage pour le garder un peu plus longtemps 🙂

  • Bonjour,
    Je ne comprends pas une chose. Si on a 10gr de gluten par 100gr de farine, on a donc environs 100gr/1 kilo.
    Donc niveau prix pratiquement le même que le prix du gluten pur. (On laisse les avantages du fait soi-meme de côté pour cette question).
    Comment vous obtenez 380gr de seitan pour 500gr de farine pure? L’eau ok.. mais n’est-ce pas qu’il reste beaucoup trop de farine?

    • Le principe de faire du seitan de farine lavée, ce n’est pas de retirer complètement l’amidon, sinon on se retrouve avec du caoutchouc. Comme je l’écris dans l’article : « Un seitan trop ferme, voire caoutchouteux, a été bien trop lavé. » Et comme je l’écris également, on peut laver autant ou aussi peu qu’on le préfère, c’est selon les goûts et donc le résultat et le poids ne sera pas le même. Les recettes de seitan contiennent par ailleurs très souvent d’autres sources de glucides et protéines (légumineuses notamment), on ne fait pas de seitan à base de gluten pur, sans rien d’autres que des épices et du liquide… En tout cas, on rate quelque chose si on ne fait que ça.

      Je ne comprends pas du tout la question, je ne vois pas ce qu’est une « farine pure », ni d’où viennent ces « 500g ». Et pour la précision, comme écrit, j’utilise une farine à 12g de protéines, il faut donc déjà rajouter 20g de gluten / kilo de farine à l’équation.

      Pour le reste, dès le début, on ne lave pas une boule de 1 kilo de farine, mais une boule de 1,5 kilos de farine et d’eau. Le gluten absorbe l’eau (pendant que l’amidon lui est insoluble dans l’eau froide, c’est la raison pour laquelle on peut le laver à l’eau). L’amidon (et non pas la farine, c’est autre chose) est absolument nécessaire à l’obtention d’une texture filandreuse et presque grasse. Les différents composants qui étaient présents dans la farine réagissent ensuite à la cuisson en gonflant, donc ils prennent du poids et du volume… Bref, c’est comme 100g de pâtes crues qui font 250g de pâtes cuites, ça n’a rien de magique, c’est simplement… De la science 😉

  • Je suis végane depuis des années et j’ai fait des tas de recettes de seitan à partir de gluten en poudre. Mais votre recette, c’est le Graal du seitan ! Voilà deux fois que je la fais et je la ferai encore, c’est un régal. Avec votre délicieux bouillon de cuisson et ce seitan plutôt gras (j’aime le gras) je fais un pot-au-feu absolument bluffant ! Il est aussi délicieux revenu à la poêle, bref, j’envisage des tas de bons petits plats traditionnels grâce à lui. Bien sûr, je garde le gluten en poudre pour les seitans qui demandent à être compacts, comme pour le jambon de seitan au sirop d’érable, par exemple, mais pour toutes les recettes qui nécessitent un substitut de viande effiloché filandreuse, ce sera désormais le vôtre. Merci infiniment pour cette recette.

  • Je viens de tester la recette, j’ai bien respecté la consigne des 12g de prot pour la farine et tout s’est passé comme indiqué.
    La phase de lavage m’a semblé un peu longue, l’eau restait blanche malgré plusieurs bains mais peut-être m’y suis-je mal pris.
    En tout cas la recette n’est ni difficile ni longue (il y a des moment de repos mais on s’occupe pendant ce temps et tout se passe bien).
    A noté toutefois que la pâte diminue beaucoup pendant le lavage, en essayant avec 500gr de farine et 250ml d’eau, je dois avoir environ 300gr de produit fini.
    Quoi qu’il en soit c’était un plaisir à préparer, c’est un aliment nutritionnellement intéressant et surtout économe!

    • Le lavage est long, et le nombre de lavage dépend d’une farine à l’autre (et de ses goûts aussi). Mais oui forcément le produit fini est plus petit puisqu’on lave tout l’amidon de la farine haha. Contente en tout cas que ça se soit bien passé 😉

  • Premier test de seitan pour moi, et quel plaisir ! Après quelques essais la facilité du mélange spécial volaille a fait l’unanimité, mais la texture est géniale et au goût c’est superbe ! J’aime beaucoup préparer ça le dimanche pour me faire une sorte de gratin de pâtes au seitan dans la semaine, dans les souvenirs du gratin de pâtes au poulet que ma grand-mère faisait dans mon enfance. Superbe !
    Pour info, je n’ai qu’une seule farine qui coche tous les critères : la farine blanche de Treblec, qui doit être aux environ de 1€15 le kilo, donc très bon rapport quantité-prix !!

  • Bonjour ! A titre indicatif, j’ai pesé le seitan avant cuisson pour voir ce qu’il restait de mon kg de farine initiale : 384 g. Je n’ai pas encore goûté (il est encore dans son bouillon à l’heure actuelle) mais je suis curieuse de savoir combien pesait le vôtre à peu près (comme ma boule s’est un peu délitée lors des premiers lavages je pense que j’ai perdu de la matière à ce moment-là)…

    • Vraiment la pesée c’est toujours la chose que je me dis que je vais faire, puis que j’oublie constamment de faire après… En tout cas le seitan est plus lourd après cuisson parce qu’il se gorge de bouillon. J’essayerai de penser à le peser avant et après cuisson la prochaine fois !

  • Quelle tuerie!!!! Je faisais souvent du seitan issu de farine de gluten mais cela n’a rien à voir avec cette recette! Magnifique. Pas si compliqué finalement et tellement bon!!! J’ai bluffé tout le monde! Merci , vous êtes trop forte!
    Estelle

  • J’avais trop hâte de tester mais un peu la flemme, et puis en voyant que tu insistais pour dire que ça vaut le coup, j’ai suate le pas !

    J’ai utilisé un mix d’épices à poulet de grande surface (première fois que j’achète ça, mais ça dépanne à défaut d’acheter tous les pots nécessaires)
    J’ai pas eu l’impression de trop le laver par rapport à toi, j’ai bien vérifié la couleur de ton eau dans la vidéo mais j’essaierai de passer la pâte moins de fois dans l’eau car ça a vraiment beaucoup réduit ! Bon pour un paquet de farine à 1euro c’est moins grave qu’avec le gluten pur hein !
    A part ces précisions c’est génial ! Je ne me prendrai plus la tête avec le gluten pur. L’effilochage est à retravailler chez moi (le lavage sûrement car niveau protéine c’est OK) mais comme tu le dis ca viendra avec l’expérience et elle est déjà bien meilleure que mes autres Seitan, pas de gélatine ni d’éponge !

    Tout ce blabla pour dire que tu nous transmet encore une fois une recette géniale, et que tu honores la véganie (oui rien que ça)

    Merci beaucoup 🙂

    • Hahaha merci beaucoup pour ton message !
      Oui c’est important de faire selon ses goûts et c’est pour ça que je le précise bien, contrairement à la plupart des recettes de seitan pas besoin de suivre des étapes précises de manière scrupuleuses pour avoir un résultat qui se tient.
      Je suis contente que ça t’ait plu en tout cas !

  • Bon allez comme c’est férié aujourd’hui, j’ai le temps de tester cette méthode ! J’avoue qu’au départ je me disais que c’était beaucoup de travail et que je comptais pas me lancer là dedans étant donné qu’il existe déjà du gluten en poudre, mais la texture du WTF seitan a l’air vraiment incroyable. Puis bon, j’ai jamais vraiment réussi mon seitan a base de gluten pour de toute façon…

    Concernant les nouilles à partir d’amidon, voici un post en anglais qui explique comment les faire : https://thewoksoflife.com/liangpi-noodles/

  • Bonjour Coraline,

    Je vais tester ta recette cette semaine, ça à l’air délicieux !
    Petite question : si on ne le mange pas tout de suite après la préparation, combien de temps le seitan se conserve-t-il au frigo? (Je ne crois pas que ce soit mentionné dans la vidéo ou dans l’article, sinon désolée pour la répétition 😋)
    Très bon weekend à toi!

    • Je pense qu’on peut le garder jusqu’à 1 semaine grand maximum dans un tupperware au frigo, ça dépendra un peu d’à quel point il est gorgé de bouillon ou non ! Sinon je pense qu’on peut le congeler après effilochage tout simplement 🙂

  • Merci pour cette recette de seitan ! J’en suis vraiment ravie. La préparation n’est pas trop longue comparée à d’autres ça reste très raisonnable, et le résultat est au rdv. J’ai trouvé que les épices étaient très bien dosées, car il a du goût, youpi 😀 Je vais garder la recette précieusement et en refaire régulièrement. Merci beaucoup Coraline !

  • Merci pour le partage de cette recette, j’ai hâte d’essayer !
    Et pour info, j’ai trouvé de la farine bio T65 avec 12g de protéines ! C’est celle de chez Monoprix (marque Monoprix).
    Sinon en conventionnel j’ai aussi trouvé en supermarché celle de la marque Mon fournil, farine à pizza T45 type 00 (12g de protéines aussi).

    • Merci pour toutes tes recettes c’est un réel plaisir. Je suis végétarienne et je viens puiser dans ton espace. Ton blog est très beau bien fait. Quelle joie de pouvoir découvrir tes bonnes et belles recettes et sur YouTube tu expliques tellement bien que on ne peut rien raté. Merci 🙏🏻

  • Après avoir testé j’ai envie de pleurer… je suis partie sur 1kg avec une farine qui est censée avoir 12,8 g de protéine après tous les trempages il est resté..230g…. aucune texture j’essayerai avec une autre si tu as une marque à nous proposer j’en serai ravie parce là…

  • Aussitôt publiée aussitôt testée ! J’en suis ravie ! Ce n’est en effet pas si compliqué juste un peu long, mais bien moins que certaines autres recettes que j’avais pu voir. Incorporer les épices à la pâte permet vraiment de parfumer le seitan (génial le paprika fumé) la consistance est géniale, le goût y est … rien à redire pour moi. Cette recette est adoptée 🥰 Ça donne envie de tester plein de choses ! Merci Coraline !

  • ça donne envie !!! Comment peut-on le congeler si on veut en faire en grande quantité? A quelle étape le congèle-ton?

    • Je n’ai pas testé de le congeler, mais je pense qu’il faudrait le faire une fois terminé (donc cuit puis reposé), et le couper en morceaux / en effilochés avant.

  • Roooooo cette texture, ça a l’air génial ! Merci pour toutes ces explications ! J’avais vu cette méthode il y a un moment mais elle m’était un peu sortie de la tête – jusqu’au fameux tiktok, puis avec ta vidéo qui, elle, me donne envie de me lancer dès cette semaine ! Est-ce que le seitan se congèle bien de cette manière ? 🙂

  • Sur un groupe Facebook de véganés, à quelqu’un qui demandait pour la énième fois « mais pourquoi vous voulez des simili de viande », une personne a répondu « pour la même raison que les lesbiennes continuent à utiliser des dildos ». Ça m’a fait rire,, j’ai trouvé la réponse bien sentie et rès juste!
    Aussi – chef Skye et le Seitan Appreciation Society – j’adore moi aussi 🙂 Javais pas encore osé me lancer dans le wtf seitan, mais vais essayer bientôt

    • C’est exactement ça haha ! Et la bière sans alcool, et le café décafféiné… C’est comme si parfois les gens voulaient apprécier quelque chose sans forcément en subir les effets haha

  • bonjour je suis ussi en france et j aimerai savoir precisement les marques de farines qui donnent des bons resultats pour le seitan car j ai deja fait quelques essais et a chaque fois je n ai qu une toute petite quantité de seitan(bon a la place kj ai plein s d amidon pour cuisiner!lol)

    • J’ai montré en vidéo que j’utilisais une farine locale (M. Julien), comme je l’explique il faut un minimum de 12g de protéines. Visiblement la T65 Carrefour bio entre dans cette catégorie, mais je n’ai pas testé

      • Premier essai ! tout s’est bien passé jusqu’au moment où il a fallu nouer cette masse gluante… Clairement pas assez égouttée, pourtant j’ai bien laissé 1/2 heure dans la passoire. C’était trop mou, trop humide, impossible de l’étirer pour le nouer. J’ai essayé de faire au mieux, c’est en train de dorer, j’espère que ça va tenir à la cuisson ! D’où vient mon problème ? c’est bien de la farine 12g de protéines, mais c’est de la T45 très ordinaire, j’ai écumé tout le quartier pour la trouver. Merci de ton aide, je voudrais mieux réussir la prochaine fois, cette recette est vraiment top.

    • Bonjour existe t’il un autre type de fausse viande sans gluten car je suis intolérante au gluten? Et d’après ce que j’ai compris le seitan c’est du gluten 😅.

      • Oui, le seitan, c’est du gluten ! Peut-être peux-tu chercher des recettes de « seitan sans gluten » ou « gluten free seitan » si tu lis l’anglais. C’est plus compliqué d’avoir des alternatives qui auront la texture du seitan, mais je vais partager très prochainement une recette d’alternative à la viande sans gluten 🙂

        • J’adore cette recette ainsi que les explications qui sont claires . Ca a l’air vraiment délicieux . Je comprends que c’est 100 5 gluten et que ce n’est pas recommandé pour les gens qui en sont intolérants. Je vais attendre te recette alternative.

  • Roooo ça a l’air trop cool, j’avais vu cette méthode il y a un moment mais j’avoue qu’avec la vidéo tiktok et ton article je suis très tentée, merci ! 🙂
    Est ce que tu penses qu’on peut le congeler ? 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notez cet article