Friands au « fromage » (vegan)

Je n’avais pas prévu de le faire, mais il y a quelques temps, une idée m’est venu : si j’essayais de faire des friands au fromage vegan ? Et quelle idée merveilleuse (sans vouloir me lancer trop de fleurs, bien sûr). Ces petites feuilletés remplis d’une crème onctueuse sont délicieux pour accompagner une salade ou une soupe, ou pour être servis en apéritif.

 

 



 

J’ai appelé cette recette « friands au « fromage » », et pas « friands au fauxmage ». La raison est simple : depuis toujours, on vous a menti. Oui, il y a bien un peu de gruyère râpé par-dessus les fameux friands qu’on achète déjà tout prêt, et qu’il ne reste plus qu’à faire réchauffer au four… Mais ce qui remplit principalement cette délicieuse pâte feuilletée n’est autre qu’une belle béchamel bien épaisse, à laquelle on ajoute un peu de fromage. Ce qui ne me surprend qu’à moitié, puisque dans mon souvenir, ces friands avaient un goût de béchamel.

Oui, je sais : mais il y avait quand même du fromage dedans ! Allons bon, soyons honnêtes, les friands ont surtout un goût de béchamel, et ça ne me dérange pas, puisqu’une bonne béchamel bien faite est tout à fait délicieuse. Et en plus, c’est facile à faire, et très facile à véganiser : il suffit d’utiliser de la margarine au lieu du beurre (de l’huile fonctionne aussi, mais je n’ai jamais testé personnellement), du lait de soja nature non sucré au lieu du lait, et hasta la vista.

 

 



 

En préparant cette recette il y a peu de temps, je ne m’attendais pas à être aussi ravie de remanger des friands. Pourquoi dit-on friands, et pas feuilletés, d’ailleurs ? Wikipédia m’apprend que le friand est une « charcuterie pâtissière salée », et j’avoue que je n’étais pas prête à lire ces 3 mots à la suite. C’est donc de la pâte feuilletée qu’on fourre de différentes choses : béchamel, fromage, jambon… Vous vous rappelez de ces mini friands aux saucisses ? Est-ce que les gens en mangent toujours, ou est-ce qu’ils ont disparu après 2010 ?

Que vous préfériez les appeler friand ou feuilleté, ces petits sont délicieux : la pâte feuilletée est croustillante, l’intérieur est fondant. Dans ma recette, j’ai pris soin d’ajouter à la béchamel des éléments qui lui donnent un petit goût fromager, comme la levure maltée et le miso blond. MAIS, si vous n’avez vraiment pas ces ingrédients chez vous (en particulier le bon miso blond qui est difficile à trouver), ne vous en faites pas : vous pouvez très bien faire sans.

 

 



 

C’est une recette vraiment toute simple, mais après les recettes de pâtisserie un peu plus techniques comme ma tarte aux fraises que je vous ai partagé dernièrement, je me suis dit que ces friands vegans tombaient à pic. En plus, les beaux jours reviennent enfin : vous pourrez les déguster avec une salade, en apéro, ou en pique-nique – en respectant tous les gestes barrières, bien sûr. Si vous faites ces friands, laissez un petit commentaire ! Et si vous voulez suivre davantage de mes aventures, retrouvez-moi sur : Instagram | Facebook | YouTube .

 

Imprimer Pin
5 de 2 votes

Portions 4 friands
Auteur L'Herboriste

Ingrédients

  • 1 pâte feuilletée rectangulaire si vous n'en trouvez pas, vous pouvez utiliser une feuille ronde
  • 20 cL de lait de soja nature sans sucre
  • 20 g de margarine
  • 20 g de farine
  • 1 c. à soupe de levure maltée
  • 1/2 c. à café de miso blond facultatif si vous n'avez pas l'habitude d'en avoir chez vous
  • 1/2 carré de bouillon de légumes à défaut, du sel
  • 1 belle pincée de poivre
  • 1 belle pincée de muscade

Instructions

  • Préchauffez le four à 200°C.
  • Faites chauffer une casserole à feu doux avec la margarine.
  • Quand la margarine a fondu, ajoutez la farine et mélangez avec un fouet jusqu'à obtenir une pâte. Laissez la pâte toaster 1 à 2 minutes en la poussant de temps en temps avec le fouet.
  • Commencez ensuite à ajouter le lait petit à petit : versez-en un splash, puis fouettez immédiatement et vigoureusement jusqu'à obtenir une pâte homogène.
  • Ajoutez un nouveau splash, fouettez, puis recommencez jusqu'à avoir ajouté tout le lait, en faisant attention à ce que le lait soit bien incorporé à chaque ajout.
  • Ajoutez ensuite à la casserole la levure maltée, le bouillon, le miso, le poivre et la muscade. Mélangez bien.
  • Goûtez, et ajustez selon vos goûts. Continuez à mélanger avec le fouet jusqu'à ce que le mélange bout, puis sortez du feu et laissez refroidir quelques minutes.
  • Sortez votre pâte feuilletée du frigo et déroulez-la sur une plaque de cuisson.
  • Coupez 4 bandes de même taille dans la largeur (je plie la pâte en deux pour faire une marque au milieu de la pâte pour m'aider, etc).
  • Etalez environ 2 cuillère à soupe de béchamel refroidie sur la moitié d'une bande, sans aller jusqu'au bord. Etalez un peu d'eau du bout d'un doigt sur les bords autour de la béchamel, puis repliez la deuxième moitié de la bande par-dessus. Pressez les bords, et si vous en avez envie, faites des motifs sur les bords de la pâte comme je le fais en vidéo.
  • Répétez la même chose pour les 4 friands et placez-les correctement sur votre plaque, recouverte du papier cuisson de la pâte feuilletée.
  • A l'aide d'une lame très aiguisée, faites 3 coupures parallèles assez profondes sur le dessus de vos friands, puis plantez le bout d'un couteau au milieu de chaque coupure pour faire de petites cheminées qui permettront à la vapeur de s'échapper.
  • Dorez les friands (j'utilise un mélange lait + sucre + café), puis enfournez-les jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés, entre 20 et 30 minutes de cuisson.
  • Dégustez-les encore chauds.

 

 



 



5 thoughts on “Friands au « fromage » (vegan)”

  • This is absolutely incredible!! The addition of nutmeg was something I wouldn’t have thought to add but it really made the cheese so delicious. It was easy to make too, which is a bonus. My husband and I LOVED it, and will definitely be making these again. Thank you so much! Sending love and much thanks from Utah, USA!

  • Miam miam miam, ça a l’air siii bon et réconfortant. Merci pour la recette, j’ai hâte de tester 😉 (J’ai fini mon paquet de miso blanc, je pleure *n*)

  • Bonjour ! Cette recette a l’air super gourmande et surtout c’est SIMPLE, donc sans prise de tête ni ingrédients « bizarres » à acheter. 😀 Juste, je n’ai jamais osé faire de sauce béchamel car j’ai des plaques à induction (qui restent chaudes longtemps du coup), et j’ai toujours peur de cramer le fond de ma casserolle en mélangeant le beurre et la farine dedans ; j’aurais peur que la farine colle au fond. Est-ce que c’est juste de la paranoïa ou tu penses que ça risque d’arriver ?
    Pareil, peut-on utiliser du lait d’avoine maison ? C’est le seul lait végétal que je fais et que j’ai, mais je ne l’utilise que dans des gâteaux, brioches, etc, car la texture est très « liante » (je n’ai plus le mot en tête !), et je n’ai jamais osé l’utiliser en cuisine salée pour faire des currys ou des plats comme ça.
    En tout cas merci pour ton travail, tes photos sont superbes et tes recettes ont l’air très gourmandes. J’ai testé et approuvé tes brioches notamment haha.

    • Je pense qu’il n’y a aucun problème concernant tes plaques haha ! Si ça accroche, j’aurais tendance à dire que c’est plutôt la faute de la casserole qui n’est pas faite pour… Normalement la margarine et la farine seules ne peuvent pas brûler. Dans le doute, mieux vaut toujours baisser la température de la plaque, mais tant que tu mélanges ça ne devrait pas poser de souci 🙂
      Pour le lait d’avoine j’avoue que je ne peux pas te dire. Je n’utilise quasiment que du lait de soja car c’est celui qui se rapproche le plus du lait de vache en terme de structure, il est donc plus « stable ». Si tu aimes le goût du lait d’avoine tu peux très bien l’utiliser en cuisine salée, et voir ce que ça donne.
      J’espère que ça t’aide ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *