Comment faire des bagels maison

Les bagels, ce ne sont pas de simples petits pains surmontés de graines – c’est bien plus que ça. Fermes et moelleux, ils s’utilisent pour tout type de sandwichs, et vous permettront de faire varier un peu vos éternelles soirées burger. Voici comment faire des bagels maison, sans ingrédient introuvable et sans matériel high-tech ultra cher, seulement un peu d’huile de coude (et de farine quand même). 

 

 



 

J’adore les bagels. En vérité, j’adore toute forme de pain et de pâte levée, de la tortilla, au pain à la poêle, à la brioche et aux croissants. Mon cher et tendre ayant créé son propre levain, j’ai beaucoup expérimenté et je fais régulièrement du pain maison au levain (j’ai tout un article sur mon pain au levain d’ailleurs). Mais je crois que de très loin, la recette de pâte levée que vous préférez sur mon blog, c’est celles de mes naans à l’ail. Je ne sais pas pourquoi cette recette a autant de succès, mais ça me fait quand même fort plaisir.

Revenons-en à nos moutons, ou plutôt à nos bagels. Comme souvent, la nourriture a une histoire, et les bagels ne font pas exception à la règle : ils sont originaires de Pologne (bien que certaines sources lui prêtent son origine au Moyen-Orient, notamment parce qu’une recette similaire apparaît dans un livre de cuisine syrien du XIIIème siècle) et étaient populaires parmi les communautés juives. Les bagels ont ensuite été importés en Amérique avec l’immigration des juifs, où ils ont connu un large succès. Un peu comme avec la babka, finalement. Encore une belle raison d’apprendre l’histoire de ce que l’on mange.

 

 

 



 

J’ai comme beaucoup découvert les bagels il y a quelques années, alors que j’étais encore végétarienne, et que ces petits pains à sandwichs sont devenus à la mode. Pendant mes études supérieures, j’allais d’ailleurs régulièrement manger des bagels avec mes ami.e.s du lycée en ville, avant d’aller faire un tour dans les bars. J’ai aussi mangé des très bons bagels vegans à Amsterdam, à l’été 2016 (si je ne me trompe pas), et il n’y a rien de particulier en plus à dire, si ce n’est que j’en garde un bon souvenir car j’ai adoré aller à Amsterdam, et que j’ai hâte de pouvoir y retourner.

Mais alors, pourquoi les bagels sont si populaires ? Ce ne sont que des petits pains en forme de donuts, finalement. Hé bien, pas exactement : ce sont des petits pains dont la croûte est molle, et qui sont bien fermes. La mie est épaisse au lieu d’être aérée, ce qui les rend assez gourmands par nature. Et surtout, la méthode de cuisson est différente : comme les bretzels, les bagels prennent un bain d’eau frémissante avant d’être enfournés. On mélange à l’eau du bicarbonate de sodium et du sucre, ce qui a un impact sur le visuel, le goût et la texture du bagel – on ne peut donc pas faire la recette sans.

Dans la recette traditionnelle des bagels, on utilise du sirop d’orge maltée dans la pâte et dans l’eau de cuisson (j’ai aussi vu quelques recettes utiliser du miel). Si vous en avez, n’hésitez pas à l’utiliser à la place du sucre roux ; cependant, je n’en ai personnellement jamais trouvé, et je n’aime pas particulièrement acheter un ingrédient rare spécifique pour faire une seule recette (et me retrouver avec un pot dont je ne sais pas quoi faire ensuite). Du coup, j’utilise simplement du sucre roux à la place.

 

 

 



 

Du coup, c’est bien beau de faire des bagels, mais avec quoi est-ce qu’on les mange ? Avec tout ma petite Ginette. L’autre jour, j’en ai fait des sandwichs avec des crudités, du parmesan vegan, des tomates séchées et du pesto. Vous pouvez aussi l’utiliser pour faire des burgers, ou tout simplement les couper en deux, les toaster, et les manger au petit-déjeuner avec de la margarine (je faisais ça tous les jours quand j’étais aux Etats-Unis, avec un grand café. Je ne sais pas pourquoi, mais dans ma tête, ça fait très américain). Les bagels sont une recette de base, il ne reste plus ensuite qu’à faire parler votre imagination.

J’espère que cette recette vous donnera envie ! Elle fait partie pour moi des recettes à avoir dans son carnet de recettes, comme la plupart des pâtes levées au final – je ne sais pas pourquoi, mais elles m’inspirent toute un réconfort inimitable. Le temps passé à pétrir la pâte, à laisser la levure travailler… Un retour à l’essentiel qui fait du bien. Si vous aimez mon travail, n’oubliez pas de me suivre sur les réseaux : Instagram | Facebook | YouTube . Et si vous avez envie de me soutenir, vous pouvez me laisser un petit pourboire sur uTip.

 

 

 

Imprimer Pin
5 de 2 votes

Temps de préparation 20 minutes
Temps de cuisson 15 minutes
Temps de repos 2 heures 30 minutes
Portions 8 bagels
Auteur L'Herboriste

Ingrédients

  • 300 g d'eau tiède
  • 20 g de sucre roux
  • 550 g de farine prévoir + si la pâte colle
  • 1 bonne c. à café bombée de sel
  • 1 sachet de levure de boulanger

Pour le bain de cuisson

  • 1 c. à soupe de bicarbonate de sodium
  • 1 c. à soupe de sucre roux

Pour le(s) topping(s)

  • les graines de votre choix (sésame, pavot, courge, tournesol...)

Instructions

  • Dans un bol, mélangez l'eau tiède et le sucre. Si vous utilisez de la levure de boulanger à activer, ajoutez-la et laissez s'activer.
  • Dans un grand saladier, mélangez la farine et le sel.
  • Quand la levure est active, versez l'eau sur la farine. Mélangez d'abord grossièrement à la fourchette, puis transvasez sur un plan de travail propre (ou sur votre robot pâtissier si vous en avez un).
  • Pétrissez pendant une dizaine de minutes. Ne rajoutez de la farine que si la pâte colle vraiment trop.
  • Quand la pâte est bien rebondie, formez une boule, huilez la surface, puis déposez dans le saladier. Couvrez d'un torchon humide et laissez monter deux heures dans un endroit tiède.
  • Quand la pâte a bien gonflé, dégazez-la puis déposez-la sur votre plan de travail. Divisez-la en 8 morceaux plus ou moins égaux, puis formez chaque morceau en une boule bien lisse (voir la vidéo).
  • Préparez une plaque couverte d'un papier cuisson ou d'un silpat (quelque chose qui ne colle pas), saupoudrée d'un peu de farine.
  • Formez les bagels : prenez une boule de pâte et aplatissez-la avec la main. Trouvez le milieu et enfoncez-y l'index pour y percer un trou, puis agrandissez-le petit à petit et tout doucement pour ne pas casser la pâte (voir vidéo). Faites un trou un peu plus grand que nécessaire car il se refermera légèrement pendant la seconde pousse.
  • Déposez votre bagel sur la plaque couverte d'un papier cuisson, puis recommencez pour votre 8 bagels.
  • Une fois vos bagels formés, recouvrez-les d'un torchon VRAIMENT humide. Laissez poussez à température ambiante (surtout pas dans une salle trop chaude) pendant 20 minutes, voir 10 s'il fait vraiment chaud - puis mettez-les 10 minutes au frigo.
  • Quand les bagels sont au frigo, faites chauffer une marmite remplie d'eau (elle n'a pas besoin d'être remplie à ras bord, juste assez pour y plonger les bagels sans qu'ils touchent le fond). Quand l'eau boue, baissez le feu pour qu'elle frémisse, et ajoutez le bicarbonate et le sucre.
  • Préparez à l'avance une petite station d'égouttage avec une grille posée par-dessus un torchon, puis préchauffez votre four à 220°C.
  • Sortez vos bagels. Décollez-en un délicatement de votre plaque, et déposez-le dans l'eau frémissante, surtout pas bouillante (vous pouvez en déposez 2 si la casserole / marmite est assez grande). Laissez cuire 20 secondes, puis retournez et laissez cuire l'autre côté 20 secondes. Sortez le bagel du pain et laissez égoutter sur la plaque.
  • Recommencez pour chaque bagel, en laissant cuire à l'eau 20 secondes par côté.
  • Une fois tous vos bagels baignés, il ne reste plus qu'à les dorer et à ajouter les graines.
  • Je dore un premier bagel sur une surface (celle du haut) avec un mélange sucre / lait / café, puis je trempe ce côté doré dans une assiette recouverte des graines de mon choix, avant de déposer le bagel, graines vers le haut, sur une plaque de papier cuisson.
  • Recommencez pour tous vos bagels, puis faites cuire entre 10 et 15 minutes dans le four préchauffés à 220°C, ou jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés.
  • Laissez refroidir, puis dégustez ! Les bagels se congèlent très bien et se conserve 2 à 3 jours dans une boîte à pain.

 



 



3 thoughts on “Comment faire des bagels maison”

  • J’étais chez des amis le week-end dernier, et n’ayant pas ma recette habituelle de pain à burger à disposition, j’ai utilisé cette recette pour les faire. Résultat : des petits pains aussi croustillants que moelleux, jamais je n’avais eu des pains aussi gonflés, on s’est régalé ! Et comme j’adore aussi les bagels, je compte bien la reproduire aussi souvent que possible !
    Merci Coraline pour cette recette si simple et pourtant si exquise !

  • Merci Coraline pour cette recette que j’ai faite hier sitôt après avoir lu ta publication.

    Je vis au Québec alors les bagels ça fait partie de mon quotidien.
    Je dois dire que le résultat que j’ai obtenu avec ta recette de rapproche des bagels à la Montréalaise qui sont différents de ceux « à la New-Yorkaise ».
    Je suis contente car je préfère les premiers aux seconds !

    D’ailleurs c’est l’heure de mon déjeuner, je te laisse j’ai des bagels fraîchement cuits d’hier qui m’attendent ! 😉

    Merci encore !,

    • Ah c’est intéressant, je savais qu’il y avait différents types de bagels sans vraiment connaître les différences. Je suis allée voir plus précisément sur internet et c’est vrai que mes bagels me semblent être plus du type québécois 😀
      Merci beaucoup pour ton retour, ça fait plaisir ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *