Labneh (labné) vegan

Le délicieux labneh : tout le monde en a entendu parler, sans savoir exactement ce que c’est. Je suis là pour vous partager la bonne parole, et vous dire que le labneh est une délicieuse tartinade traditionnellement préparée à base de lait animal fermenté et égoutté, lui donnant la texture d’un yaourt très épais ou d’un fromage à tartiner. Aujourd’hui, on fait évidemment une version végane de ce mets en utilisant du yaourt de soja.

 

 



 

Est-ce que je vous partage encore la recette d’un mets venu tout droit du Proche Orient ? Oui. Le labneh, ou labné, est traditionnellement préparé dans des pays comme la Syrie ou le Liban, comme beaucoup de recettes retrouvées dans la cuisine végane (par exemple, celle de mes falafels de pois chiches secs, qui irait parfaitement bien avec d’ailleurs). Je n’ai jamais eu la chance de manger du labneh traditionnel avant de devenir végane, mais je suis devenue extrêmement fan de la version que je vous partage aujourd’hui.

Comme souvent, les mets délicieux me surprennent par leur simplicité. Pour cette version végane, il suffit de faire égoutter 1 kilo de yaourt de soja nature (ou deux pots de 400g si vous ne faites pas vos propres yaourts) pendant 24 heures, puis de l’assaisonner. Une fois égoutté, j’y rajoute, contrairement à la recette traditionnelle, de l’huile d’olive et du vinaigre de cidre – pour le gras et l’acidulé, qu’on ne retrouve pas forcément avec les yaourts vegans. Pour ma part, j’utilise des yaourts faits maison selon ma recette.

 

 

 



 

S’il suffit de faire égoutter du yaourt, vous vous posez peut-être la question : quelle différence y a-t-il entre le labneh et le yaourt à la grecque ? J’ai vu plusieurs personnes ranger ces deux formes de « yaourts » dans la même catégorie. Cependant, le yaourt à la grecque contient plus d’eau, alors que le labneh est plus sec – le premier se mange en sucré, alors que le deuxième se mange en salé. Si vous n’égouttez pas assez votre yaourt, vous obtiendrez donc un yaourt à la grecque plutôt qu’un labneh.

Du coup, avec quoi ça se mange ? On peut l’utiliser en dip tout simple, comme le houmous, et le manger avec du pain ou des crudités. Si vous le faites en petites boules comme je vous le propose en vidéo, vous pouvez le manger tel quel, sur du pain, ou même en salade. Mais vous pouvez aussi utiliser cette tartinade pour faire des samoussas (j’ai rempli les miens puis je les ai faits dorer à la poêle), avec du pain pita, dans des wraps, en dressing… Partout où vous pouvez mettre du houmous, vous pouvez mettre du labneh. 

 

 

 



 

Ce qui est bien avec le labneh, c’est que c’est un dip plutôt léger et qui ne fait pas mal au ventre. Ne vous retenez donc pas d’y verser de l’huile d’olive : c’est un composant essentiel de ce « fromage ». Les épices également ! Sans elles, le labneh est un simple yaourt très épais, qui se rapproche du cream cheese. Vous pouvez donc y aller avec générosité : herbes de Provence, paprika doux ou fumé, sumac, poivre, ail, curcuma… Vous pouvez aussi le relever avec des herbes fraîches comme de la menthe ou de l’origan, et surtout, n’oubliez pas de l’habiller avec des fleurs comestibles, des grains de grenades ou encore des olives.

Je suis sûre que cette recette vous plaira ! Personnellement, je pense en préparer beaucoup plus souvent pour nos soirées apéro avec mon cher et tendre. Je suis toujours contente de changer un peu de mes recettes habituelles, d’essayer de nouvelles combinaisons et de nouvelles façons de manger. Si la recette vous plaît, n’oubliez pas de me laisser un commentaire, surtout si vous décider de la faire. Et si vous aimez mon contenu, profitez-en pour vous abonner sur mes réseaux : Instagram | Facebook | YouTube .

 

 

 

Auteur L'Herboriste

Ingrédients

  • 1 kilo de yaourt de soja nature si vous achetez des gros pots de yaourt déjà prêts, vous pouvez vous contenter de deux pots de 400g
  • 1/4 c. à café de sel, ou plus selon vos goûts
  • 1 c. à soupe de vinaigre de cidre
  • 1 c. à soupe d'huile d'olive + de l'huile pour le dessus
  • 1 c. à café de sucrant liquide facultatif, si vous trouvez le goût du soja trop prononcé
  • des épices : herbes de Provence, poivre, sumac, paprika doux ou fumé, piment...
  • des toppings : fleurs comestibles, herbes fraîches, grains de grenade, olives...

Instructions

  • Préparez un saladier en y posant par-dessus une passoire ou une étamine, et un torchon propre. Le yaourt va perdre beaucoup d'eau, pensez donc à utiliser un saladier assez profond (ou vous devrez le vider régulièrement).
  • Versez tout votre yaourt par-dessus le torchon. Repliez le torchon par-dessus le yaourt.
  • Laissez égoutter au frigo au minimum toute la nuit (vous obtiendrez une texture de yaourt à la grecque), au mieux 24 heures, voire plus si vous avez envie.
  • Quand le yaourt a assez égoutté, transvasez-le dans un saladier propre. Vous pouvez conserver le petit lait obtenu dans un pot en verre et l'utiliser pour des smoothies, en remplacement de l'eau dans les pâtes levées....
  • Ajoutez au yaourt le sel, une cuillère à soupe d'huile d'olive, le vinaigre de cidre, et le sucrant si vous le souhaitez. Mélangez bien, goûtez et ajustez.
  • Passez à la présentation de votre labneh.
    Option 1 : vous pouvez en faire des petites boules épicées. Pour cela, préparez un récipient avec le mélange d'épices de votre choix, huilez vos mains avec de l'huile d'olive, prenez une petite quantité de labneh pour la rouler en boule et enrobez-la entièrement d'épices. Déposez ensuite sur votre plat de présentation.
  • Option 2 : vous pouvez le présenter un peu comme du houmous. Déposez une belle quantité de labneh sur une assiette puis utilisez une cuillère pour l'étaler en gardant les bords hauts. Versez de l'huile d'olive dans le puit ainsi formé, puis saupoudrez généreusement de vos épices. Ajoutez les toppings de votre choix.
  • Régalez-vous !

 



 



2 thoughts on “Labneh (labné) vegan”

  • Bonjour et merci pour ce partage, ça a l’air super bon !! On obtient à peu près quelle quantité pour 1kg de yaourt égoutté ? (j’imagine que ça diminue pas mal avec l’eau qui s’en va) ?

    • J’avoue ne pas avoir pensé à peser… Je pense qu’on doit obtenir minimum l’équivalent en volume de 500g de yaourt égoutté, on obtient une belle quantité mais en terme de volume en effet ça descend !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *