Muffins à la patate douce

L’automne / hiver, ce n’est pas qu’une question de citrouille. Ces muffins à la patate douce sont là pour vous le prouver : doux, moelleux, réconfortants, c’est une pâtisserie parfaite à faire un dimanche de pluie (ou de grand soleil, si comme moi vous vivez dans le sud méditerranéen) et à manger tout le long de la semaine. Et, au lieu d’utiliser des saveurs typiquement associées à la citrouille comme la cannelle et le gingembre, j’ai préféré me concentrer sur le goût « nutty » de la patate douce en l’associant aux noisettes et à la tonka.

Si vous voulez apprendre à faire des caissettes à muffins comme les miennes, n’oubliez pas de regarder la recette en vidéo !

 

 



 

Je suis sûre que vous avez déjà goûté de la patate douce : ces gros tubercules à la chair orange et farineuse sont faciles à trouver (et, je crois, assez faciles à cultiver également). On en fait des purées, des soupes, des frites, et moi, j’en fais… Des muffins. Parce que, pour ne pas changer, la patate douce en salée, hé bien… Je n’aime pas particulièrement ça. D’ailleurs, c’est généralement mon cher et tendre qui en prend en courses pour en manger, pas moi. Lui, il la prépare très simplement : en la cuisant au micro-ondes entourée d’essuie-tout mouillé, puis en la dégustant avec de la margarine.

Moi, je trouve ça quand même meilleur en muffin.

Et ces délicieux muffins ne déçoivent pas : ils sont moelleux, réconfortants, et donnent une nouvelle saveur à ce qu’on associe généralement à l’automne / hiver. Oui oui, c’est à vous que je parle, mes lecteurices qui n’aiment pas la cannelle – bien que ce soit un sacrilège, moi aussi, des fois, j’ai envie de changer un peu. Et je me suis dit que ce serait le moment idéal pour vous proposer une recette un peu moins classique, mais tout aussi réconfortante (et franchement simple à faire).

 

Muffins à la patate douce

 

Muffins à la patate douce

 



 

Vous me connaissez : les ingrédients dont vous aurez besoin pour faire ces muffins sont très simples, et vous les avez probablement déjà chez vous. Enfin, en tout cas, vous avez la majorité. Dans cette recette, vous trouverez donc :

  • de la patate douce : pas besoin d’être Sherlock pour l’avoir deviné
  • du lait de soja (ou au pire d’amande) : je recommande TOUJOURS d’utiliser du lait de soja et c’est parce que sa structure se rapproche de celle du lait de vache, contrairement aux autres laits d’origine végétale – il permet donc aux muffins de monter et d’être aérés
  • du vinaigre : ou du jus de citron, qui permet de faire du babeurre avec le lait de soja pour rendre les muffins bien moelleux et les faire monter en cuisson comme de vrais beaux muffins de boulangerie
  • de l’huile neutre : c’est à dire des huiles type huile de colza, huile de tournesol, isio4 etc (attention, pas d’huiles pressées à froid)
  • du sucre : roux ou blanc
  • de l’arôme vanille : il permet de parfumer les muffins
  • de la tonka : facultative si vous n’en avez pas mais HAUTEMENT recommandée, elle réveille le goût « nutty » de la patate douce et s’associe à merveille avec la vanille, son goût est proche de l’amande
  • de la farine T55 : la T55 permet de ne pas alourdir la pâte et d’avoir des muffins moelleux
  • de la levure chimique 
  • du bicarbonate de sodium : oui, j’en mets en plus de la levure pour accentuer son effet (attention, en mettre trop produira cependant l’effet inverse) et obtenir de jolis dômes de muffins bien appétissants
  • des noix : vous pouvez utilisez des noisettes, des pécans, des amandes, bref, ce dont vous avez envie, pour mettre sur le dessus de vos muffins et avoir une texture croquante et toastée à la dégustation

Je n’utilise pas souvent la tonka en pâtisserie, et c’est un tort : elle donne aux gâteaux un goût subtil et doux. La tonka a un goût typique de « tonka » mais on la décrit souvent comme ayant un goût d’amande amère, de vanille, et/ou de caramel. Pour moi, elle se rapproche en effet de l’amande amère mais sans le côté « amer » qui reste au fond du palais – au contraire, elle est très douce, et se marie à merveille avec la patate douce.

 

Muffins à la patate douce

 

Muffins à la patate douce

 



 

Cette recette est si douce, j’espère vraiment qu’elle vous plaira, et qu’elle vous donnera envie d’utiliser davantage la patate douce en pâtisserie ! Je la prépare très simplement, en la coupant en cubes pour la cuire à la vapeur et ensuite la réduire en purée. Je trouve la cuisson à la vapeur hyper simple et rapide (seulement 10 minutes), ça permet de ne pas allumer le four juste pour 200g de patate, mais vous pouvez aussi la faire au four si vous cuisez autre chose en même temps, ou même au micro-ondes ou à l’eau bouillante. Sinon, une marguerite vapeur, c’est méga pratique (et ça ne coûte pas très cher) !

Si vous faites cette recette, n’oubliez pas de me donner votre avis dans les commentaires ♥ Je mets un peu de temps à répondre, mais ça me fait toujours hyper plaisir et ça m’aide beaucoup pour le blog. D’ailleurs, si vous voulez m’aider davantage, sachez que vous pouvez me faire un petit don sur uTip : je me sers généralement des sous pour les frais liés à mes chats. Sinon, vous pouvez aussi me suivre sur les réseaux sociaux où on s’amuse bien : Instagram | Facebook | YouTube . On se retrouve là-bas !

 

Muffins à la patate douce
Imprimer Pin
5 from 3 votes

Portions 8 muffins
Auteur L'Herboriste

Ingrédients

  • 200 g de patate douce poids cru
  • 200 g de lait de soja ou d'amande
  • 1 c. à café de vinaigre blanc, de cidre, de vin, ou du jus de citron
  • 50 g d'huile neutre
  • 100 g de sucre roux ou blanc
  • 1 c. à café d'arôme vanille
  • 1/2 c. à café de tonka râpée
  • 230 g de farine T55
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 grosse pincée de bicarbonate de sodium
  • 1 grosse poignée de noix / noisettes / pécans / amandes hachées pour le dessus facultatif

Instructions

  • Préparez votre patate douce : épluchez la patate, coupez-la en cubes et faites-la cuire à la vapeur pendant 10 minutes.
  • Sortez de la vapeur et laissez tiédir. Une fois cuite, vous devriez toujours avoir environ 200g de patate douce.
  • Réduisez-la en purée (je le fais à la fourchette mais si vous voulez une purée sans morceau, utilisez un mixeur plongeant).
  • Préparez votre moule à muffins en y déposant des caissettes à muffins (je vous montre en vidéos comment je fais les miennes moi-même).
  • Préchauffez votre four à 180°C.
  • Dans un grand saladier, versez votre lait de soja et mélangez-y le vinaigre : le lait va changer de texture et épaissir.
  • Quand c'est le cas, ajoutez la purée de patate douce, l'huile, le sucre, la vanille, et la tonka. Mélangez jusqu'à tout incorporer ensemble.
  • Dans un saladier à part, mélangez la farine, la levure et le bicarbonate.
  • Versez la farine sur votre mélange liquide et mélangez délicatement à la spatule pour incorporer la farine aux liquides. Cessez de mélanger dès que vous obtenez un mélange majoritairement homogène.
  • Versez la pâte de manière égale dans vos caissettes à muffins (j'utilise une portionneuse à glace qui rend cette étape vraiment facile en mettant 2 doses dans chaque caissette). Les caissettes doivent être remplies jusqu'à ras-bord du moule.
  • Pour finir, aplatissez un peu la pâte à l'aide d'une cuillère (pour que les muffins gonflent de façon homogène à la cuisson), et saupoudrez de vos noix concassées puis d'un peu de sucre.
  • Enfournez pour 25 à 30 minutes de cuisson, en gardant un oeil dessus.
  • Sortez du four, laissez tiédir avant de sortir les caissettes du moule à muffins, et régalez-vous !

Notes

Je garde mes muffins environ 2 jours à température ambiante quand la maison n'est pas trop chaude, puis au frigo dans un tupperware. Je n'ai jamais essayé de les congeler mais je pense que ça fonctionnerait très bien 🙂

 



 



8 thoughts on “Muffins à la patate douce”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notez cet article