Comment faire une pâte à tarte vegan

Tarte aux pommes, tarte aux fraises, tarte au citron – la tarte se déguste sous toutes les coutures et à toutes les saisons. Mais une question résonne : comment faire une pâte à tarte vegan ? Aujourd’hui, je vous partage ma recette de pâte à tarte végane classique, sans oeuf, croquante et parfaite pour toutes vos envies. Vous n’aurez besoin que de 3 ingrédients, et d’un peu de patience.

 

 



 

La tarte fait partie de mes pâtisseries préférées. Déjà, pour la variété qu’elle nous offre : crème d’amandes, crème prise, crème pâtissière, fraises, poires, cerises, abricots, figues, tarte aux fruits frais, tarte aux fruits cuits… Je vous ai déjà partagé de nombreuses recettes : tarte bourdaloue, tarte au citron meringuée, tarte framboise meringuée… et chaque fois, je vous partage ma recette de pâte à tarte, mais elle n’était pas tout à fait au point.

Mais ce que j’aime par-dessus tout avec les tartes, c’est la satisfaction de la pâte. J’adore faire une belle pâte bien homogène, j’adore prendre le temps de l’abaisser doucement jusqu’à obtenir la bonne épaisseur, j’adore foncer la pâte dans le cercle à pâtisserie et couper délicatement le surplus avec un couteau. C’est probablement ce que je fais de plus parfaitement égal en terme de pâtisserie – parfaitement de la même épaisseur, parfaitement bien encastrée dans le moule – et j’adore quand c’est parfait.

 

 

 



 

Cette recette est différente de la recette que je vous avais partagé lors de mes précédentes tartes. Avant, je faisais la pâte en y incorporant un oeuf de lin bien tassé – et, pour être honnête, ce n’était pas une mauvaise idée… Mais j’ai réalisé que ce n’était absolument pas nécessaire, et qu’au contraire, il ajoutait de l’humidité qui rendait la pâte friable et difficile à travailler, comme vous m’en avez souvent fait part. Sans parler que tout le monde n’a pas des graines de lin / chia moulues chez soi…

Alors, il y a peu, j’ai tenté de faire la recette sans l’oeuf de lin. Et le résultat était tout simplement parfait : une pâte qui ressemble en tout point à une pâte classique, qui se tient bien, qui ne s’effrite pas, qui ne se casse pas, qui ne se rétracte pas. Il vous suffira d’utiliser de la margarine (oui, de la margarine – on n’obtient pas le même résultat avec de l’huile), du sucre, et de la farine. En vidéo, je vous apprends aussi à l’abaisser, pour avoir une belle pâte qui ne se casse pas.

Ce qui est particulièrement bien avec cette pâte, c’est qu’elle ne contient que 3 ingrédients : margarine, farine, sucre. Exit la purée d’oléagineux, la poudre d’amande et autres ingrédients : pas besoin de plus pour faire une bonne pâte à tarte classique et croquante. Il suffit de bien suivre les étapes : je vous expliquer pourquoi et comment juste en-dessous.

 

 



 

        Pourquoi les passages au froid sont importants ?

 

Vous verrez dans ma recette que je mets d’abord ma pâte au frigo après l’avoir faite, puis au congélateur après l’avoir abaissée. On ne va pas partir dans une explication scientifique de la nourriture, même si j’adore ça – faisons simple : si la pâte va au frigo après l’avoir boulée, c’est pour refroidir tout simplement les ingrédients. La margarine va redurcir, ce qui permet de rendre la pâte plus facile à travailler ensuite. Il faut la réfrigérer au minimum 1 heure, mais vous pouvez aussi la faire la veille pour le lendemain.

Si je mets ensuite la pâte abaissée au congélateur avant de la faire cuire, c’est pour obtenir le meilleur résultat possible à la cuisson. En congelant la pâte, celle-ci se rétracte peu en cuisant, les bords ne tombent pas vers l’intérieur de la tarte, ils ne s’affaissent pas… Bref, vous obtiendrez un résultat optimal. Si vous ne pouvez pas la congeler, alors il faut la laisser reposer au frigo, au minimum la veille pour le lendemain si vous voulez une belle tarte. Et si vous vous en fichez, hé bien… yolo.

 

        Ma pâte se casse quand je l’abaisse

 

C’est très probablement parce que la pâte est trop hydratée. Je sais, difficile à dire quand on mélange les ingrédients – pour tout vous dire, au début j’avais écrit dans ma recette « entre 180g et 200g de farine T55 », mais je me suis rendue compte que 180g de farine étaient vraiment trop justes. La pâte semble bien quand on la boule, mais colle et se casse quand on essaye de l’abaisser. Si c’est votre cas, farinez bien la pâte quand vous l’abaissez (elle absorbera la farine), et si elle se casse vraiment trop, faites une boule à nouveau et réessayez.

Dans ma vidéo, la pâte que j’abaisse est légèrement trop humide. J’ai dû en fait refilmer les plans où je l’abaisse et que je la cercle, parce que mon objectif était focus au mauvais endroit et que l’image était floue. Ma première pâte était absolument parfaite – ma deuxième était trop humide parce que j’ai eu peur de mettre la quantité de farine que je conseille de mettre et que j’ai toujours mis, ne me demandez pas pourquoi haha… C’est pour ça que je la farine généreusement.

 

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas – j’essayerai d’ajouter ma réponse pour tout le monde ici !

 

 



 

C’est une recette toute simple, mais je pense que c’était une recette nécessaire à vous partager sur le blog. Me voilà libérée, je n’aurais plus besoin de réécrire la recette de la pâte à chaque recette de tarte hahaha ! Et comme ça, vous pouvez utiliser la pâte pour toutes vos envies, sans avoir à suivre une de mes recettes de tarte en particulier. Si vous utilisez ma recette, n’oubliez pas de me laisser un petit commentaire pour me donner votre avis. Et n’oubliez pas de me suivre sur les réseaux surtout : Instagram | Facebook | YouTube !

 

Imprimer Pin
5 de 1 vote

Auteur L'Herboriste

Ingrédients

  • 100 g de margarine
  • 60 g de sucre blanc, roux ou sucre glace
  • entre 190 et 200 g de farine T55

Instructions

  • Dans un saladier, crémez à la fourchette (mélangez jusqu'à obtenir une crème homogène) la margarine et le sucre.
  • Ajoutez la farine : commencez par en ajouter 180g. Incorporez la farine au mélange sucre et margarine avec la fourchette.
  • La pâte obtenue doit être ferme et facile à travailler. Fraisez la pâte quelques fois (le mouvement est le même que pour pétrir une pâte, doucement) pour s'assurer que tous les ingrédients sont bien incorporés, puis formez-la en boule.
  • Transvasez-la dans un tupperware. J'aime utiliser un tupperware juste de la bonne taille, où la pâte ne sera pas exposée à trop d'air. Laissez le tout reposer au frigo minimum une heure.
  • Quand la pâte est prête, préparez votre cercle à tarte ou votre moule - j'utilise un cercle que je pose sur une plaque couverte de papier cuisson.
  • Préparez votre plan de travail ou, au mieux, un silpat ou du papier cuisson, en le farinant.
  • Puisque parfois une image vaut mille mot et qu'il est difficile d'expliquer sans image, je vous conseille de regarder ma vidéo pour savoir comment abaisser la pâte sans la casser.
  • Une fois la pâte correctement abaissée, déplacez-la sur votre moule ou cercle à tarte - j'utilise mon rouleau, sur lequel je roule délicatement la pâte pour la dérouler ensuite sur mon cercle.
  • Foncez votre cercle ou votre moule, coupez les surplus de pâte en vous aidant du rouleau à pâtisser, puis pincez légèrement les bords de la pâte tout autour du moule pour relever le petit "bourrelet" de pâte .
  • Congelez votre pâte telle quelle pour minimum 1 heure - c'est vraiment le mieux, car de cette manière, la pâte ne bougera pas d'un poil lorsque vous la cuirez. Si vous ne le pouvez pas, je vous conseille de la réfrigérer pour quelques heures. Ce n'est pas pour vous embêter, seulement pour avoir le meilleur résultat ensuite.
  • A la sortie du congélateur, utilisez un couteau pour égaliser les bords de la pâte. Piquez la tarte uniformément.
  • Vous pouvez maintenant faire votre tarte comme vous le souhaitez, telle quelle, en la précuisant, ou en la cuisant à blanc.

 



 



2 thoughts on “Comment faire une pâte à tarte vegan”

  • Bonjour ! Merci pour ce bel article ! Je suis fan de pâte à tarte en tous genre… je voulais préciser le point suivant : si on met une pâte à tarte au frais avant de la rouler, c’est pour permettre au gluten de perdre son élasticité ! Si on la roule trop tôt, elle n’arrêtera pas de se rétracter… ça permet bien sûr de refroidir tous les ingrédients après le sablage et fraisage… 🤗😉

    • Je sais 🙂 Tout le monde le dira, même si je trouve que ce n’est pas forcément vrai. Cependant, cette pâte à tarte n’entre en contact avec aucun liquide, le gluten n’ente donc pas en compte ici puisqu’il n’est absolument pas développé et que la pâte ne se rétractera pas, qu’on l’abaisse avant ou après repos. Elle sera cependant plus difficile à travailler car plus molle. Dans ce cas précis, les passages au froid servent donc à la rendre plus stable, pas à faire reposer le gluten.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *